Partagez
Aller en bas
avatar
Turbo
Messages : 394
Réputation : 41
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 27
Localisation : Lyon

Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 9:55
Réputation du message : 100% (1 vote)
Analyse du Monte Carlo 2018



Y'en a des choses à dire ... On ne sait pas par où commencer.

Peut-être par Ogier. 5 fois vainqueur de suite, c'est beau. 2014, 2015, 2016, 2017 et désormais 2018. Qui peut arrêter Ogier ? Cette année, on a cru Neuville et Tanak, puis non. Au final c'est toujours lui qui gagne. Certains appellent ça la "chance". Sans doute y'a-t-il une part de chance, mais une chance du champion, pas la chance de l'épicier. Ogier gagne ce rallye sur 2 spéciales si l'on y réfléchit bien... Sisteron et le Dévoluy samedi matin. C'est tout, le reste, soit il gère, soit il se fait légèrement battre. Sauf que quand il se fait battre, c'est de 2 secondes, quand il domine, c'est de 30 sec ou d'une minute. En fait, Ogier gagner les 2 spéciales clefs du rallye. Celle des pièges, celles où le choix de pneus est crucial, celles où il faut attaquer sans se mettre dehors pour faire des écarts. Celles où il n'y a que lui pour y arriver. Ogier a encore le secret de la réussite au Monte Carlo ... Il a le secret de Sisteron de nuit et des spéciales enneigées avec le brouillard. Est-ce à dire que Ogier est le meilleur sur la neige ? Probablement pas, et je ne le vois d'ailleurs pas vainqueur en Suède. En fait, Ogier aime la neige sur un terrain où les pneus les plus adaptés ne sont pas autorisés. Il aime les conditions difficiles voilà tout. C'est un champion qui sait tirer son épingle du jeu quand il faut se débrouiller avec une réglementation compliquée et des routes piégeuses. Avec cette victoire, Ogier se rassure et prends les points bons à prendre. Attention toutefois, contrairement à l'an passé, Neuville marque de précieux points grâce à Lappi, la power stage et d'autres facteurs externes. Et surtout Tanak semble très dangereux voire plus dangereux que le Belge au championnat ! Ogier sur les rails pour mener un championnat du début à la fin ? Réponse en Suède.

Tanak justement ... Impressionnant non ? On a l'impression qu'il n'a pas changé d'auto. Moi le premier, j'étais sceptique sur ce choix de partir chez Toyota. Il était très bien chez Ford, il connaissait l'auto, il faisait des temps, tout laissait croire qu'il pouvait dominer le championnat 2018. Et pourtant, il prit la décision de partir ... Etrange. Etrange mais payant apparemment ! Tout au long du week-end, il a semblé à son aise. Terrassé par Ogier dans Sisteron et le Dévoluy certes, mais 2 spéciales très atypiques pour lesquelles il n'est peut-être pas encore prêt. Le reste du temps, il a fait des temps scratchs et a été en mesure le vendredi soir de battre Ogier. Que se serait-il passé si le samedi avait été sec comme le vendredi ? On ne le saura jamais. Tanak aurait-il pris le dessus sur Ogier ? A mon avis, il a une grosse carte à jouer en Suède. La voiture peut gagner, on l'a vu l'an passé. Le pilote est très affûté, on l'a vu l'an passé aussi. A lui de jouer, en vue de faire douter Ogier au Mexique.

Latvala maintenant ... Un vieux de la vieille. Le MC, il s'y est souvent planté, mais là, il fait fort. Une course attentiste, mais sans grosse erreur, à la différence des autres ! Il en profite et ça fait podium. Chapeau le Flyingfinns! Qu'espérer pour lui cette année ? Une voiture à la hauteur, pas comme en 2017 ... On va le revoir en Suède c'est certain.

Comme souvent hors podium au MC, on retrouve soit ceux qui ont fait des fautes, soit ceux qui n'en n'ont pas fait mais qui n'avaient pas la vitesse pour y monter dessus. Parmi ces pilotes, Meeke. Alors Meeke perso il m'a agréablement surpris. Plutôt que de partir bille en tête comme les années passées pour aller chercher une victoire voire un podium, il a fait une course très sage. Pas de prise de risque inconsidérée, pas de folie, juste une petite excursion dans un pré le samedi midi ... C'est très étonnant, aurait-il compris ? Et sa stratégie est payante, il marque de gros points et fait une bonne power stage ! Franchement, je pense que l'on sera tous d'accord pour applaudir sa course, et l'encourager à poursuivre dans cette direction ! On préfère le voir moins aux avant postes mais tout le long du rallye ! A confirmer en Suède

Lappi ... Il apprend. Il apprend vite surtout. Deux belles boulettes à mettre à son actif ce week-end : la crevaison samedi midi et la sortie dans la power stage. La deuxième est clairement une boulette. Il n'avait pas à prendre autant de risques pour quelques secondes. Mauvais choix. La crevaison de samedi ... Toujours pareil ... A-t-il crevé par manque de chance pour à cause d'une prise de risque en prenant les cordes ... On ne le saura probablement jamais. Le fait est qu'il fait un résultat très moyen alors qu'il a fait une belle course. Pas de quoi s'alarmer donc. En Suède, il pourrait en surprendre plus d'un.

Evans ? Je dirai à son niveau. Légèrement déçu tout de même. Oui il fait deux scratch ok ... Mais il fait des scratch quand la course devant est une course d'attente ... Quand elle s'emballe comme dans la power stage, il se fait remettre bien à sa place par les principaux prétendants. Décevant aussi de par les pneus. L'an passé en Dmack, certains nourrissaient de sérieux espoirs après l'avoir vu prendre des scratch sur le sec. On se disait "s'il fait ça avec des Dmack, qu'est-ce que ça va être avec des Michelin?". Eh bah on voit que ça ne change rien, et que les Dmack n'étaient peut-être pas aussi mauvais qu'on ne voulait le laissait croire sur l'asphalte, et qu'Evans n'est sans doute pas un futur champion du monde. Il roule bien, mais sans plus. Et surtout, il commence à avoir une belle expérience au volant d'une WRC, donc ses temps n'ont rien d'extraordinaires, quand on le compare par exemple à Lappi. Bref, pour moi, pas de quoi s'extasier.

Breen ... Que dire, belle course, un pépin le vendredi matin lui a fichu en l'air sa course, puisque ça lui a fait perdre du temps, et il est parti premier samedi matin sur la route que l'on connait ... Dommage. Là encore, ce souci de freins était-il indépendant de sa volonté, ou l'a-t-il un peu cherché en ayant une conduite agressive dans les cordes ... A suivre par la suite, mais sans doute pas en Suède, ou alors ça serait une vraie bonne surprise !

Neuville, ah Neuville ... Quand va-t-il enfin comprendre qu'au plus il fait des déclarations d'avant course, au plus il a de chances de se mettre dehors ? C'est fou quand même. pourquoi se sent-il obligé d'en rajouter ? Jeudi soir, première spéciale, première faute. Manque de chance dit-il ? Que vient faire la chance là dedans ? Il a fait une faute, il part au fossé, point. Le fait qu'il y ait ou non des spectateurs pour le sortir, ça vient en second ça. Mais l'origine du problème, c'est la sortie. Et ça les spectateurs n'y sont pour rien. Ensuite, vendredi matin, crevaison. Là encore, il suffisait de voir les embarquées pour se rendre compte qu'il n'y a pas de hasard. Il rentre dans les cordes comme personne ! Forcément, le risque de crevaison est maximal ! Samedi, dans les deux spéciales du Dévoluy, on aurait dit un sketch ! En travers de partout, dans les prés, dans les talus ... C'est pas sérieux. Comment peut-on espérer gagner un rallye en conduisant comme ça ? Des erreurs à répétition ... La chance est la bonne excuse pour se dédouaner.

Mikkelsen était quant à lui bien parti ! Et contrairement à la saison dernière, là c'était sur asphalte, donc pas de balayage pour expliquer son bon temps ! Chapeau, il nous rappelle qu'il a quand même un sacré niveau en WRC. Quelque chose me dit qu'on va vite le revoir devant.

Sordo ... Une course à la Sordo malheureusement... Des bons temps, sans plus, mais des bons temps. Et puis une erreur, une seule, et c'est dehors. Ca sent quand même doucement la fin de carrière pour lui.

Bouffier ... Pas à sa place sur ce MC. Beaucoup trop loin des autres.

Et vous vous en pensez quoi ?

_________________
Spectateur qui met en danger l'avenir des rallyes
avatar
Stephane66
Messages : 360
Réputation : 41
Date d'inscription : 08/01/2018

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 10:24
Réputation du message : 100% (1 vote)
Très belle analyse Turbo de ce MC 2018, que je partage en grande partie.

Ogier, je dirai qu'il a fait du Loeb pour le coup . Il a été performant là où il y avait à gagner. Il a su faire la différence dans les endroits où pouvait se faire la différence. Il a été un grand champion ce week-end. Même s'il a tué la course d'entrée...

Tanak a été très bon. Sur ce rallye si spécifique il lui a manqué 2 spéciales. Celles où Ogier a fait la différence.

Meeke m'a vraiment agréablement surpris, je l'ai trouvé très sage. Et il a su être extrêmement performant pour remporter la PS.

Neuville extrêmement décevant. Il s'en sort plutôt bien. Malgré tout, il a fait un très bon dimanche et a su reprendre une place à Evans. Et Lappi lui en a donné une autre.

Bouffier. Même s'il a dit avoir passé un excellent week-end, je n'en suis pas convaincu. Il a été loin, même si j'ai cru un moment vendredi qu'il se rapprochait. Mais finalement non.
Krystof
Messages : 853
Réputation : 93
Date d'inscription : 06/01/2018

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 12:07
Réputation du message : 100% (1 vote)
Bon ! Nous avons Tanak , Mikkelsen , Neuville , Meeke , Latvala , 5 noms , 5 pilotes capables de scratcher sur "presque" tous les rallyes et nous avons Ogier .
Ogier a pour objectif de faire le meilleur chrono possible en limitant les risques , en préservant la mécanique , en essayant de tirer le meilleur parti de sa voiture , attaquant quand c'est propice et gérant quand il le faut , il en garde toujours un peu sous la pédale histoire de hausser le ton au cas où un du club des 5 viendrait à le menacer ...
les 5 ? Dont l'ordre que je leur ai donné n'est pas un hazard , sont à peu près tous au même niveau , tous differents mais tous une menace pour le premier , et la différence entre le premier et eux c'est que Ogier est un compétiteur qui a pour seul et unique objectif celui de soulever la coupe à la fin , quand eux ils courent après lui avant de penser au reste , si Ogier n'etait pas là les 5 seraient plus sereins et certainement plus efficaces , je serais curieux de voir le résultat de ce même MC sans cet empêcheur de tourner en rond qu'est l'enfant de Gap ...

Loeb faisait du Loeb tel un virtuose , Ogier fait du Ogier comme un perfectionniste , qui sera le prochain si il y en a un ?
Pour l'instant je ne vois que Tanak , une tête bien faite et une sérénité de plus en plus perceptible , il a su tirer profit de son année passée avec "le patron" et il sera son principal poursuivant , ensuite il y aura les autres toujours dans l'ordre que je leur ai donné , avec peut être des nouveaux candidats pour s'intercaler au milieu et pour fausser les cartes , poussant les "vieux" vers la sortie et les autres vers le fossé .

_________________
Levée de fonds #eWRCsupport
Pour continuer à faire vivre leur projet, ils ont besoin de votre soutien ... Plus d'informations   https://www.ewrc-results.com/donate/
avatar
Mako
Messages : 596
Réputation : 100
Date d'inscription : 06/01/2018
Age : 65
Localisation : F-WRC

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 18:31
Je suis d'accord avec tout le monde , et en plus avec moi-même pour dire que :

- Mikkelsen n'a rien dit ( Neuneu si tu me lis...) et pourtant , lui, vu ses temps il peut avoir des regrets !
- Bouffier se fait vieux, il ne découvrait pas l’épreuve mais la voiture. Il ne l'a pas mise dehors , c'est leseul point positif de sa course.
- Rovanpera devient le plus jeune pilote à terminer un Monte Carlo. Sa 11eme place n'est pas un exploit à la vue de la 12eme de Burri, mais terminer avec l'auto intacte (quand en R5 tous peuvent pas en dire autant) pour sa 1ere participation Chapeau bounce
- Sordo ne fait pas d'exploit et ne termine pas non plus ! dernière saison ?
- Le groupe R3 fini de convaincre de son inutilité , pour preuve : 1 seul partant en Suède
- Le groupe GT c'est pire ! 0 à l'arrivée, 0 au départ en Suède
- Franceschi a prouvé qu'il allait aussi vite que le champion de France, mais que ce R2 était triste !
- Enfin et c'est très personnel , ce Mte tel qu'il est, en ouverture de saison n'a plus sa place. Ça mettra du temps mais ça disparaitra tôt ou tard.
avatar
Cook
Messages : 144
Réputation : 3
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 41
Localisation : Haute Loire à plus de 1000m d'altitude
https://www.facebook.com/Cookrallye-251269605005871/

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 18:32
Réputation du message : 100% (1 vote)
Moi j'aurai juste a rajouter que je suis plus ou moins d'accord avec vous, par contre il
faut pas oublier que le MC et la Suède sont des rallyes très particulier et spécifique pour
certains pilotes donc des pilotes comme Evans, Mikkelsen, Breen feront parler d'eux je
pense au cour de la saison!!!
avatar
Turbo
Messages : 394
Réputation : 41
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 27
Localisation : Lyon

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 18:33
C'est surtout le Monte à Gap qui n'a plus sa place 

_________________
Spectateur qui met en danger l'avenir des rallyes
avatar
COLI07
Messages : 20
Réputation : 2
Date d'inscription : 09/01/2018
Age : 43
Localisation : Pied du Suc de Bauzon.

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 19:10
Si Bouffier est trop vieux, quel futur français après Ogier ? Camilli est il capable ? Qu'est ce que vous en pensez ?
avatar
Turbo
Messages : 394
Réputation : 41
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 27
Localisation : Lyon

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 19:17
Malheureusement, il est quasi certain qu'après Ogier, on va céder la place à un étranger ... Le futur champion du monde post Ogier est très probablement déjà dans une WRC à l'heure à laquelle on parle. 

Lefebvre, c'est fini pour lui. 
Camilli ... Dernière saison pour prouver quelque chose en WRC-2, mais bon, on disait déjà ça l'an passé. Pour moi c'est mal barré aussi. 
Et après la suite ... 

Perso je vois plus aucun français après Seb Ogier. Le hasard a fait que l'on en a eu deux en quelques années. Mais là ça me semble fini pour un peu ... Ca peut revenir très vite aussi.

_________________
Spectateur qui met en danger l'avenir des rallyes
Invité
Invité

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 19:22
@Turbo a écrit:Ca peut revenir très vite aussi.

Ou pas ...

Les deux Seb sont arrivés en même temps que Citroen ...
avatar
Aurel
Messages : 128
Réputation : 13
Date d'inscription : 09/01/2018
Age : 32

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 19:34
Ciamin ça donne quoi?
J'ai l'impression qu'il s'enterre un peu en allant conduire des FIAT non..?

Camilli je crains que ça soit compliqué. Dommage, pour moi il avait vraiment quelque chose, un peu comme Abring.
Lefebvre, je vais être dur, mais pour moi ça vaut un Chardonnet, ou à peine plus.
Krystof
Messages : 853
Réputation : 93
Date d'inscription : 06/01/2018

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 19:42
Sans compter que le rallye devient de moins en moins accessible de par son coût , il deviendra de plus en plus difficile de débusquer des nouveaux talents venus de nulle part comme Loeb et Ogier et on passera sûrement à côté de jeunes talents qui resteront dans l'anonymat faute de moyens

_________________
Levée de fonds #eWRCsupport
Pour continuer à faire vivre leur projet, ils ont besoin de votre soutien ... Plus d'informations   https://www.ewrc-results.com/donate/
avatar
Aurel
Messages : 128
Réputation : 13
Date d'inscription : 09/01/2018
Age : 32

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 19:46
Justement je pensais que Ciamin était beaucoup suivi et bien entouré?
C'est peut être pas tellement le cas?
Krystof
Messages : 853
Réputation : 93
Date d'inscription : 06/01/2018

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 19:51
Je ne le case pas dans la catégorie des "venus de nulle part" lui

Mais ça c'est un autre débat

_________________
Levée de fonds #eWRCsupport
Pour continuer à faire vivre leur projet, ils ont besoin de votre soutien ... Plus d'informations   https://www.ewrc-results.com/donate/
avatar
RP14
Messages : 78
Réputation : 11
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 41
Localisation : VOIRON

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 19:55
Et si Citroën arrête le WRC dans un très proche avenir, comme on est nombreux à le penser, ça n'aidera pas pour le développement de la relève du rallye Français! Il y a juste un petit jeune de 44 ans qui roulera au Mexique, en Corse et en Catalogne sur une C3, à suivre!!!
avatar
Aurel
Messages : 128
Réputation : 13
Date d'inscription : 09/01/2018
Age : 32

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 20:03
Ah oui ça certainement.
J'en étais resté aux espoirs dont on entend parler ;).

Mais pour faire sortir des gars de nulle part, ça va être chaud sans formules à bas coûts de toute façon ça c'est sûr :/
avatar
Mako
Messages : 596
Réputation : 100
Date d'inscription : 06/01/2018
Age : 65
Localisation : F-WRC

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 20:38
Perso c'est mort pour la patrie . Le prochain voire les prochains champions seront Scandinaves ou Baltes. Je crois à la valeur de Yoan Rossel, Franceschi (s) et Pellier, mais sans trop d'espoir tellement les dės me semblent pipės (les veinards) quand on voit les efforts assidus et injustifiés de la FFSA en faveur de Loubet ! Avec ça , ajoutez le soutient inconditionnel des média Français pour le Rallye (14 titres d'affilèe,, dans un quasi anonimat) et on est pas loin de penser qu'un nouveau champion, nous ne le méritons pas.
Les 2 Sebs ont étés sortis par la "filiére Peugeot" comme à une autre époque la "filiére Elf" sortait des pilotes F1.
Voyez les efforts des autres pays et comparez aux notres ... Rien que Makinen engage 3 pilotes en Suéde . Alors bien sur il y en a qui ont du talent et qui tenteront mais ils s'essoufleront vite.
avatar
Turbo
Messages : 394
Réputation : 41
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 27
Localisation : Lyon

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 21:31
Je suis d'accord pour Ciamin, j'en ai pas parlé mais j'y ai pensé, et je suis du même avis il s'enterre ... Comme quoi ... Y'a 2 ans, quand il faisait ses essais en 208 R5 dans le Moulinon, tout le monde était emballé, "vous allez voir c'est la nouvelle pépite" etc., et au final, pauvre gamin, à trop lui mettre la pression on l'a perdu ...

Je vais être cruel, mais même Pellier et cie j'y crois pas ... On a trop eu de déceptions que j'y crois plus ... Des Seb y'en avait que 2. Profitons du dernier qu'il nous reste, et profitons surtout des 3 manches sur lesquelles on les verra réunis. Bon, pas pour la même écurie et certainement pas au même niveau, mais ça vaudra quand même le détour !

Pour les successeurs ... Tout dépend de quand va arrêter Ogier. Si comme je le pense il finit sa carrière chez Ford dans 2/3 ans, il y a fort à parier qu'on aura une période de "transition", avec un ancien qui sera titré pour 1 ou 2 saisons ? Un Neuville ou Mikkelsen ? Et ensuite, je vois bien un Lappi établir un nouveau règne sur 3/4 ans. Enfin tout cela n'est que supputations évidemment

_________________
Spectateur qui met en danger l'avenir des rallyes
avatar
Cook
Messages : 144
Réputation : 3
Date d'inscription : 19/01/2018
Age : 41
Localisation : Haute Loire à plus de 1000m d'altitude
https://www.facebook.com/Cookrallye-251269605005871/

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 21:57
Pour Ciamin il aurai put continuer avec Wilson sauf que le budget demandé était vraiment trop élevé, donc il a préféré dire stop!!!!
Apres le team italien est venu vers lui pour le Var et ils furent agréablement surpris des temps qu'il faisait avec l'auto par rapport
a Andolfi et les quelques autre pilotes qui on conduit la 124 donc ils ont décidé de lui donner ça chance pour le championnat de France 2018!!!
Par contre Ciamin devrait faire des essais avec d'autre voiture pour fairedes piges sur d'autre rallye plus coté mais le prog n'est pas encore definit
avatar
sebenfer
Messages : 211
Réputation : 19
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 41
Localisation : 07, 60, 93
http://www.sebvernet.eu

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Lun 29 Jan - 23:32
Je trouve quand même que Lefebvre, c'est du gâchis. Comme ça l'a été avec Chardonnet. Quand on voit le temps qui a été donné à des Tänak, des Evans, on se dit qu'il y a une autre voie vers le haut niveau que la réussite immédiate façon Loeb/Ogier. Ces deux là, se sont des exceptions. La plupart du temps, sortir un pilote, ça prend énormément de temps.
avatar
Turbo
Messages : 394
Réputation : 41
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 27
Localisation : Lyon

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Mar 30 Jan - 9:13
Lefebvre n'a pas eu assez de temps, et surtout pas de programme complet ... Il a eu des petits bouts, alterné en R5 et la DS3, puis il a dû passer à la C3, mais avec la C3 c'était pas tous les rallyes donc il a dû refaire des manches avec la DS3 ... Enfin la cata quoi ... On est loin des programmes très solides qu'ont eu des Lappi Breen en ERC par exemple ... 

Camilli peut encore se sauver remarque. Cette saison faut qu'il continue à prendre de l'exp avec la R5 en WRC2, il va bien connaître toutes les manches, et l'intersaison 2018/2019 sera décisive ... sauf qu'on va vite avoir un autre problème ... Citroën va s'arrêter, et avant Camilli il faudra replacer Meeke et Breen, qui restent + performants que lui quoi qu'on en dise.

_________________
Spectateur qui met en danger l'avenir des rallyes
avatar
Aurel
Messages : 128
Réputation : 13
Date d'inscription : 09/01/2018
Age : 32

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Mar 30 Jan - 12:25
Je trouve Lefebvre un peu plus tranchant que Chardonnet quand même.
Après Lefebvre et Camilli ont eu leur chance mais il y a un goût d'inachevé. Les 2 pourraient (peut être, je prends des grosses pincettes hein) devenir respectivement des Evans et Tanak. Des gars a qui on fait confiance sur le temps.

Pour Tanak c'était chaud quand même, parce qu'après sa saison 2012 il était plus ou moins tombé aux oubliettes avant de revenir avec Dmack 2-3 ans après. Il revient de loin, et tant mieux!

Camilli pourrait avoir le même profil, mais il faudrait qu'il cartonne vraiment cette année en WRC-2 (et malheureusement ça part mal). Il doit exploser cette année, pour pouvoir profiter d'un ou 2 départ en retraite.

Lefebvre, le pauvre, va avoir une saison complètement bancale encore... il va falloir envoyer du rêve sur chacune de ses apparitions pour garder un espoir.

Après Citroën serait apparemment pas tant sur le départ que ça d'après Tavares. Ça serait une bonne nouvelle pour continuer à offrir 2-3 volants de plus en 2019.
avatar
Stephane66
Messages : 360
Réputation : 41
Date d'inscription : 08/01/2018

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Mar 30 Jan - 12:29
@sebenfer a écrit:Je trouve quand même que Lefebvre, c'est du gâchis. Comme ça l'a été avec Chardonnet. Quand on voit le temps qui a été donné à des Tänak, des Evans, on se dit qu'il y a une autre voie vers le haut niveau que la réussite immédiate façon Loeb/Ogier. Ces deux là, se sont des exceptions. La plupart du temps, sortir un pilote, ça prend énormément de temps.

Le problème vient peut-être tout bêtement de là. Loeb et Ogier sont des extra-terrestres. Des pilotes comme jamais on en vu et comme on mettra beaucoup de temps à en revoir. Et donc la filière rallye française a peut-être été trop habitué à ce que les mecs tu les mettes dans un baquet de WRC et qu'ils enfile les scratchs comme des perles.

Sans vouloir être chauvin, je pense sincèrement qu'en France on a une vrai réserve de bons pilotes. Pas forcément des champions du monde en puissance certes, mais des animateurs du WRC sans doute. Regardez au Rouergue cette année. Paddon se fait clairement rentrer par Bonato, Breen il y a quelques années par Robert.

On n'accorde malheureusement plus de temps aux pilotes. Ils doivent être bons tout de suite. Jamais on ne regarde ne serait-ce qu'à 3 ans... Pendant ce temps là, Tanak a du retourner en championnat d'Estonie une saison il y a quelques années...
avatar
Mako
Messages : 596
Réputation : 100
Date d'inscription : 06/01/2018
Age : 65
Localisation : F-WRC

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Mar 30 Jan - 13:01
C'est ce que j'ai dit plus haut " sur le long terme, il n'y a pas l'argent " . Quand on voit l'acharnement de Makinen pour ses petits Japonais . Y a pas l'equivalent chez nous , voila !
avatar
Turbo
Messages : 394
Réputation : 41
Date d'inscription : 07/01/2018
Age : 27
Localisation : Lyon

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Mar 30 Jan - 14:10
Steph, pour Bonato/Paddon au Rouergue, je pense que c'est de la poudre aux yeux, et que plusieurs facteurs expliquent très largement ce résultat : connaissance du terrain surtout. 
Je pense que si on les met tous les deux sur un rallye mondial que Paddon connait très bien comme Bonato connait le Rouergue, la chanson sera pas du tout la même. 

Ensuite, ils étaient en R5, et j'imagine qu'une R5 ça ne se conduit pas comme une WRC 2017 ... Si on inversait les rôles et qu'on mettait Bonato et Paddon sur une WRC2017 au Rouergue, je pense que la chanson n'aurait pas du tout était la même ... 

Pour moi, intrinsèquement, il est impossible de comparer Paddon à n'importe quel Français, qu'il soit champion de France ou joue les places d'honneur ... Le mondial c'est quand même un très gros voire énorme cran au dessus. 

Alors certes Paddon c'est pas Ogier ni Loeb, donc l'écart avec un Bonato ou un Michel n'est peut-être pas énorme, mais il existe quand même à mon sens !

_________________
Spectateur qui met en danger l'avenir des rallyes
avatar
sebenfer
Messages : 211
Réputation : 19
Date d'inscription : 08/01/2018
Age : 41
Localisation : 07, 60, 93
http://www.sebvernet.eu

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

le Mar 30 Jan - 16:45
Réputation du message : 100% (1 vote)
@Stephane66 a écrit:

Le problème vient peut-être tout bêtement de là. Loeb et Ogier sont des extra-terrestres. Des pilotes comme jamais on en vu et comme on mettra beaucoup de temps à en revoir. Et donc la filière rallye française a peut-être été trop habitué à ce que les mecs tu les mettes dans un baquet de WRC et qu'ils enfile les scratchs comme des perles.

Clairement, il y a de ça. On ne donne pas la chance aux français de percer en WRC. La FFSA ferait bien de faire émerger un pôle de jeunes pilotes et de les entourer d'un pool de partenaires qui leur permette de progresser sans trop de pression sur plusieurs saisons.
Le rallye n'est à mon sens pas différent des autres sports. Pour devenir bon, il faut de l'entrainement, de l'expérience. Surtout sur un mondial où les ES se renouvellent peu et avec seulement deux passages en recos.
Contenu sponsorisé

Re: Rallye Monte Carlo 2018 - L'analyse

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum